Contestation originale contre le casino à Auckland

200 machines à sous et 4 tables de blackjack, en carton. Cette scène se déroule à Auckland sur la place d’Aotea et constitue un message de contestation délivré par les militants du parti vert et de la fondation contre les jeux d’argent. Ces deux parties se sont jointes afin de mobiliser l’opinion publique contre l’expansion du groupe de casino Skycity.

L’affaire de toutes les controverses

Le groupe Skycity a déposé une demande afin d’agrandir ses activités malgré la loi qui limite les jeux d’argent sur le territoire et qui interdit donc une telle demande. Après une première lecture en juillet, cette loi doit encore passer devant le Parlement avant d’être adoptée. Cependant, le groupe est confiant, car même si cette loi est instaurée, il obtiendra quand même une autorisation. En contrepartie, le groupe devra s’engager à prendre en charge la construction du nouveau palais des congrès.

« Honteux » 

Pour les militants du parti vert, cette affaire n’est rien de plus qu’une manifestation de la corruption des dirigeants. Selon la députée Maorie Metiria Turei, codirigeante du parti des Verts, le Premier Ministre aurait vendu la loi à l’industrie des jeux d’argent. Et même si le gouvernement soutient que la construction du nouveau palais des congrès génèrera 90 millions de dollars Néozélandais par an et cent emplois permanents, le projet reste largement critiqué. D’ailleurs, de nombreux citoyens, touchés par le message du parti des Verts, craignent que l’expansion du casino Skycity n’augmente le nombre de dépendances. En effet, dans le pays, de nombreux cas d’addiction sont recensés chaque année et les classes les plus défavorisées sont les plus touchées.  

image description
Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

image description
Poster votre commentaire
image description
Besoin d'aide ?

Consultez notre classement des meilleurs sites légaux

Voir le classement