Partouche peut souffler par rapport à sa dette

Fin septembre, le groupe Partouche avait entamé une procédure de sauvegarde afin d’obtenir le réaménagement de sa dette et protéger ses avoirs. Cette action était inévitable au vu de la performance du groupe qui a enregistré en 2013 sa sixième année déficitaire. Heureusement, le groupe vient de bénéficier d’un répit qui lui permet d’étaler son remboursement jusqu’en 2022 avec une baisse du taux d’intérêt.

Une bouffée d’air frais

Alors que son chiffre d’affaires s’effondre, Partouche peut souffler le temps de quelques minutes pour profiter du réaménagement de sa dette. Cette décision sonne comme un soulagement pour le deuxième opérateur de casinos en France. Le nouveau plan de sauvegarde permet à Partouche de bénéficier de sept années supplémentaires pour rembourser sa dette. Initialement fixé à 2015, le délai de remboursement est maintenant passé à 2022. Le taux d’intérêt a également été revu à la baisse et il est passé de 3,50 à 3,25 %. 48 millions d’euros seront également directement reversés aux créanciers du groupe afin d’éponger une partie de sa dette. En contrepartie, le groupe s’est engagé à partager le produit de ses futures cessions à un ratio de 50/50.

Les jeux restent ouverts

Cependant, malgré cette bonne nouvelle, de gros travaux attendent encore le numéro 2 français. Il doit notamment faire face à la baisse du budget loisirs des Français qui les obligent à se détourner des établissements de jeux. Des coups de pouce du gouvernement laissent entrevoir une possible relance du secteur, mais rien n’est encore joué. Les jeux restent ouverts.   

image description
Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

image description
Poster votre commentaire
image description
Besoin d'aide ?

Consultez notre classement des meilleurs sites légaux

Voir le classement