François Trucy se retire de la vie politique

François Trucy, l’un des principaux artisans de la régulation du marché des jeux d’argent en France vient de démissionner de sa place de sénateur. Après des années de dur labeur, il porte un regard mitigé sur la situation des sites de jeux en France.

Manque d’écoute du gouvernement et modèle de taxation toxique pour les casinos

Selon François Trucy, le gouvernement ne porte pas assez d’attention aux sites de jeux. Ces derniers doivent chaque jour affronter les aléas d’un marché qui se révèle extrêmement compétitif et surtout limité.

Ceci est principalement dû à la fiscalité imposée aux opérateurs de ce marché ainsi qu’au manque de diversification de l’offre de jeu. Le poker par exemple souffre particulièrement de ces restrictions et de cette absence de variante, poussant ainsi les clients potentiels à se tourner vers les sites illégaux.

Quant à la taxation des mises au lieu du PBJ comme pour les casinos terrestres, elle empêche les sites de réellement s’épanouir. Le sénateur a d’ailleurs tenté de se faire entendre en 2011 à travers un ensemble de propositions de réformes, mais ses efforts ont été vains.

Aujourd’hui, François Trucy estime que le marché des jeux en ligne ne risque pas de s’améliorer dans les prochaines années. Pire, la baisse constante des revenus de ce secteur devrait encore continuer même si elle semble s’être stabilisée pour le troisième trimestre.

Le cas des cercles de jeux

Depuis ses débuts, François Trucy a toujours pointé du doigt les cercles de jeux dont il juge la structure « bizarre ». Selon lui, ces établissements devraient être mis sur le même pied d’égalité que les casinos. Ceci implique le fait qu’ils ne seraient plus considérés comme des associations à but social, mais de véritables établissements de jeu soumis aux mêmes contraintes que les casinos.

image description
Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

image description
Poster votre commentaire
image description
Besoin d'aide ?

Consultez notre classement des meilleurs sites légaux

Voir le classement