Caesars Entertainment se résigne et se met en faillite

L’année 2015 commence mal pour l’exploitant du Caesars Palace à Las Vegas, Caesars Entertainment. À cause d’une dette colossale, le groupe a décidé ce jeudi 15 janvier de se placer sous la protection de la loi américaine sur les faillites.

 

Un plan de restructuration pour redresser la situation de Caesars Entertainment

 

Pour redresser sa situation et diminuer sa dette, Caesars Entertainment a mis en place un plan de restructuration de sa principale filiale, Caesars Entertainment Operating (CEOC). Ce plan a été approuvé par 80 % des créanciers et devrait permettre de ramener la dette du groupe initialement fixée à 10 milliards de dollars à 8,6 milliards. Les couts d’intérêt de la dette devraient également connaitre une baisse significative de 75 % suite à ce plan de restructuration. Ils passeraient alors de 1,70 milliard à 450 millions de dollars. 

 

Une scission des activités du groupe en deux unités serait également prévue par le plan. Une entité opérationnelle pour les jeux et un fonds d’investissement pour l’immobilier. Ce projet doit passer devant un juge de Chicago dans les prochains jours pour approbation. À noter toutefois qu’une partie des 20 % des créanciers n’ayant pas approuvé le plan ont engagé une procédure parallèle de faillite et ont décidé de l’imposer à Caesars Entertainment. 

 

Quelques informations sur le Caesars Entertainment

 

Le groupe a été créé en 1937 au Nevada avant d’être racheté par deux fonds d’investissement dénommés Apollo et TPG en 2008. L’acquisition a été effectuée par l’intermédiaire d’un rachat par endettement ce qui a surement provoqué la faillite du groupe. À noter également que les casinos du groupe situés à Atlantic City sont également dans une mauvaise situation à cause de la chute du marché de cet état. 

image description
Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

image description
Poster votre commentaire
image description
Besoin d'aide ?

Consultez notre classement des meilleurs sites légaux

Voir le classement