Le Japon fait toujours la tête aux casinos terrestres

La situation se complique au Japon pour les investisseurs casinotiers. Les chances de voir la loi visant à légaliser l’implantation de casinos terrestres sur le sol nippon semblent en effet compromises. Depuis plusieurs mois, aucune avancée n’a été faite afin de faire passer cette fameuse loi.

Bilan de la situation

Au Japon, les casinos sont interdits ainsi que les jeux d’argent à l’exception du pachinko. Toutefois, à l’approche des JO de 2020 qui se dérouleront à Tokyo, le premier ministre japonais a évoqué la possibilité de modifier la législation afin d’autoriser l’implantation de casino sur le sol nippon. Le projet vise bien entendu à optimiser le tourisme en utilisant les JO comme rampe de lancement. Les deux partis politiques majoritaires du Japon ont emboité le pas et apporter leur soutien à ce projet. Malheureusement, l’opposition semble extrêmement puissante puisque le projet semble stagné depuis plusieurs mois. Selon le parti Komeito, l’implantation de casino au Japon pourrait se révéler catastrophique pour la population. Les risques d’addiction aux jeux pourraient augmenter en flèche sans compter les « Yakuzas » qui pourraient profiter de ce nouveau marché pour renforcer leur pouvoir. Malgré tout, la loi permettant l’ouverture de casino terrestre au Japon pourrait passer en fin d’année selon un membre du parti Libéral-Démocrate.

Un potentiel exceptionnel 

Si la loi sur les casinos venait à être adoptée, le Japon pourrait dégager entre 10 et 40 milliards de dollars par an sur ce marché émergeant. Avec un tel rendement, le Japon se placerait directement à la deuxième place mondiale, derrière Macau et devant Las Vegas.   

image description
Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

image description
Poster votre commentaire
image description
Besoin d'aide ?

Consultez notre classement des meilleurs sites légaux

Voir le classement