Betclic Everest enterre la hache de guerre avec la Commission belge des Jeux

Après diverses péripéties rythmées par des amendes, la relation entre Betclic et la Commission belge des jeux devrait enfin se calmer et s’améliorer. L’opérateur vient en effet de payer les 80 000 euros d’amende réclamés dans le cadre d’une affaire de pari illégal et a commencé à se conformer aux exigences du système belge afin d’obtenir une licence officielle.

Une relation compliquée

Betclic a toujours souhaité proposer ses services aux joueurs belges, mais les exigences du marché ne lui ont jamais permis d’atteindre cet objectif. Pire, durant l’année 2012, l’opérateur se retrouve sur la liste noire établie par la Commission des jeux de hasard. Durant les années qui ont suivi, les deux entités ont continué à entretenir une relation tumultueuse. Finalement, l’année dernière, la Commission des jeux lance une vaste opération pour intercepter des joueurs belges illégaux. Ces derniers jouaient d’importantes sommes sur une plateforme non-reconnue par la Commission. Il s’agissait bien entendu de Betclic. Au final, une liste regroupant plus de 200 noms a été établie. Tous les joueurs illégaux identifiés ont été condamnés à une amende variant de 200 à 15 000 euros. Betclic de son côté a vu 600 000 euros être saisis de ses fonds. L’opérateur a ensuite payé 80 000 euros pour couvrir les amendes des joueurs belges venus jouer sur son site.

Betclic se conforme aux règles

Suite à la coopération de Betclic pour le paiement des amendes des joueurs belges, la Commission des jeux a retiré 4 noms de domaine lui appartenant de sa liste noire. L’opérateur vient d’ailleurs d’entamer les démarches pour obtenir une licence en se rapprochant notamment de Circus Group.  

image description
Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

image description
Poster votre commentaire
image description
Besoin d'aide ?

Consultez notre classement des meilleurs sites légaux

Voir le classement