Casinos Gaming1 : Entre la Belgique et la France, il existe un véritable fossé

Sylvain Boniver (photo), Chief Creative Officer de Gaming1, est récemment intervenu sur les différences qui subsistent entre les marchés belge et français des jeux de casino. Selon lui, « Il existe un fossé entre les deux marchés, notamment sur le plan réglementaire ». Tour d’horizon des différentes questions soulevées.

Selon Sylvain Boniver, le marché belge des casinos est le plus compétitif

Depuis l’ouverture de son premier casino terrestre il y a vingt ans, le groupe Gaming1 n’a pas cessé d’accroître sa présence en Belgique. Aujourd’hui, la firme gère et exploite des établissements prestigieux tels que ceux de Namur et de Spa, en plus de trente autres salles de jeux. Et bien entendu, Gaming1 fait également dans l’iGaming via ses sites web Circus.be, 777.be et même PokerStars.be.

Dans un récent entretien accordé à notre confrère CasinoBeats, Sylvain Boniver, le COO de la société, s’est exprimé au sujet des différences qui existent entre le marché belge des casinos et son voisin français. Selon lui, le marché belge est le plus compétitif des deux, étant donné qu'un plus grand nombre d'entreprises privées y sont actives. D’ailleurs, on retrouve cette tendance dans chaque secteur de l’industrie ! Par exemple : en Belgique, les licences en ligne sont intimement liées aux licences hors ligne. Cela n’est pas le cas en France, où il faut donc passer par une étape supplémentaire du processus de mise en conformité.

En outre, en France, seuls le poker et les paris sportifs en ligne sont autorisés, tandis qu’en Belgique, l’offre est beaucoup plus vaste, cette dernière incorporant les machines à sous digitales et les jeux de table que l’on trouve dans n’importe quel casino physique digne de ce nom. « Pour finir, le dynamisme du marché français est entravé par le monopole du secteur public, ce qui pousse un grand nombre d’activités commerciales à la clandestinité », précise Sylvain Boniver.

Sylvain Boniver : « Savoir s’adapter au nouvel environnement est primordial »

Interrogé sur le succès de Gaming1 en Belgique et sur les leçons que le groupe en a tirées, Sylvain Boniver explique dans le reste de l’interview que maximiser la synergie entre les opérations en ligne et hors ligne est nécessaire pour réussir. « Il y eut un moment où nous avons été convaincus que pour renforcer notre expertise dans le domaine du poker en ligne, il fallait compléter notre offre de machines à sous ». Et ce dernier d’ajouter : « Nous pensons aussi que le succès dépend en grande partie du délai de commercialisation, car il est essentiel de mettre vos produits en ligne au moment où ils sont le plus susceptibles de répondre aux besoins des clients ».

Sylvain Boniver finit par expliquer que la force de la marque d’un partenaire est un autre facteur déterminant dans tout succès commercial, sans oublier que l’adaptation au nouvel environnement est primordiale. Ce n’est pas un secret si les casinos terrestres qui profitent d’une reconnaissance importante au niveau local sont plus faciles à intégrer sur internet.

image description
Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

image description
Poster votre commentaire
image description
Besoin d'aide ?

Consultez notre classement des meilleurs sites légaux

Voir le classement