Casinos de Collioure, Gruissan et Port-la-Nouvelle : la bataille entre le patron de Gifi et le groupe Circus fait rage

Les casinos français de Collioure, Gruissan et Port-la-Nouvelle — propriétés de la Société Française de Casinos (SFC) —, sont actuellement dans le viseur du patron de l’enseigne de distribution Gifi, mais aussi du groupe belge Circus. Les deux entités sont au coude à coude mais la crise sanitaire persistante pourrait finalement donner l’avantage à Philippe Ginestet, le fondateur de la marque notoirement connue et déposée dont le slogan est « Des idées de génie ».

Groupe Circus : trois casinos français pourraient bientôt changer de mains

Philippe Ginestet, créateur de la chaîne de magasins Gifi, possède déjà plusieurs casinos terrestres en France. Mais tout comme le groupe belge Circus, trois établissements de jeux situés dans l’Aude et dans les Pyrénées-Orientales sont dans son collimateur. Il s’agit des casinos de Collioure, de Gruissan et de Port-la-Nouvelle.

Ces établissements qui sont la propriété de la SFC depuis 2012 devraient bientôt changer de mains. Mais reste à savoir qui aura la chance de les gérer et de les exploiter ! Du côté de Casimigi — la société de Philippe Ginestet qui administre les magasins Gifi mais aussi d’autres marques très connues des français telles que Tati ou encore Besson —, l’optimisme est de mise.

En effet, Philippe Ginestet, qui s’est lancé dans le rachat de casinos en 2018 à Mimizan, certifie que l’affaire est quasiment bouclée. Il serait donc sur le point de s’offrir trois nouveaux établissements en plus de ceux de Megève, de Granville et donc de Mimizan. Cependant, Circus, propriétaire du casino du Leucate, n’a pas encore dit son dernier mot et aurait formulé une offre supérieure pour arracher le contrat dans les derniers instants.

La crise sanitaire a bousculé la donne à l’avantage de Philippe Ginestet

Malgré tout, la pandémie de Covid-19 a quelque peu changé la donne et il semblerait que ce soit Casimigi qui soit favorite à la succession de la SFC pour la détention et l’exploitation des casinos de Collioure, Gruissan et Port-la-Nouvelle. En effet, la crise sanitaire a rendu les procédures administratives bien plus lentes qu’à l’accoutumée et la SFC ne souhaite plus perdre de temps.

Bien entendu, alors que nous sommes à deux doigts de la finalisation du dossier, nous ignorons encore quels sont les montants susceptibles d’être engagés. Rappelons cela dit qu’il est ici question de renforcer la position de l’un ou l’autre des candidats sur le littoral audois et du Roussillon.

Le plus important des trois casinos en question n’est autre que celui de Gruissan, lequel compte une salle de 100 machines à sous ainsi qu’une salle de roulette anglaise traditionnelle et de blackjack électronique, sans oublier le coin restauration doté d’un restaurant et d’un café.

image description
Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

image description
Poster votre commentaire
image description
Besoin d'aide ?

Consultez notre classement des meilleurs sites légaux

Voir le classement