Fini les casinos en Belgique pour Partouche

Le numéro deux des casinos français vient de se retirer entièrement du marché belge. Le groupe a été placé en procédure de sauvegarde en 2013 ainsi pour réorganiser ses activités, il a été décidé que les trois établissements situés en Belgique seraient revendus aux opérateurs locaux. Partouche était présent en Belgique depuis 1995 et fut le premier opérateur étranger à s’implanter sur le territoire belge.

Les casinos revendus

Partouche a commencé par céder son casino de Knokke à l’opérateur flamand Napoléon Games. La transaction est estimée à 16,5 millions d’euros. Le groupe a aussi cédé le casino de Dinant pour la somme de 10,5 millions d’euros. Ces deux transactions étaient déjà programmées depuis novembre 2013. Cependant, rien ne laissait présager que le groupe allait également mettre en vente le casino situé à Ostende et celui de Chaudfontaine. Actuellement, le candidat potentiel pour reprendre la direction de ces deux établissements se révèle être le propriétaire de Dr gaming Technology, Jurgen De Munck. Avec ces récentes actions commerciales, le groupe Partouche devrait réussir à stabiliser sa situation et quitter la procédure de sauvegarde entamée en septembre 2013.

Le paysage belge 

Avec le retrait du groupe Partouche, tous les casinos implantés sur le territoire belge seront à nouveau exclusivement exploités par les opérateurs locaux. En effet, Partouche était le seul opérateur étranger sur le sol belge. Maintenant, la société Dr Gaming devrait devenir l’opérateur numéro un s’il met la main sur les deux derniers casinos de Partouche. Notons que le territoire belge compte actuellement 9 casinos.

image description
Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

image description
Poster votre commentaire
image description
Besoin d'aide ?

Consultez notre classement des meilleurs sites légaux

Voir le classement