Les casinos suisses toujours en recul

L’année 2015 n’aura pas été la période de la relance pour les casinos suisses. Les 21 établissements situés sur le territoire suisse viennent d’enchainer leur huitième année consécutive à perte. Face à cette tendance négative, ils ont décidé de proposer de nouveaux jeux afin d’attirer les joueurs et de sensibiliser le gouvernement sur les offres illégales.

2007

La Fédération Suisse des Casinos vient de communiquer les chiffres de l’année 2015. Ces derniers s’inscrivent la lignée des résultats des précédentes années avec un bilan négatif de l’activité des casinos. Par rapport à l’année 2014, l’exercice 2015 s’est terminé avec une baisse de 4,1 % du chiffre d’affaires à 624 millions d’euros. Depuis 2007, les casinos suisses ont perdu 1/3 de leurs revenus. Ceci en raison de la crise ainsi que de la conversion euros/franc suisse peu avantageuse. Cependant, l’offre illégale reste la principale menace pour le marché local. D’ailleurs, la Fédération interpelle le gouvernement sur la nécessité de mettre en place des dispositifs de contrôle stricts afin de limiter les offres illégales et pour mieux réglementer les cercles de jeux physiques. Parmi les principales propositions des casinos pour lutter contre l’offre illégale se trouve la régulation du marché en ligne. Les casinos souhaitent en effet pouvoir proposer leurs machines à sous et leurs jeux de table en ligne en toute légalité. Cependant, le projet de loi visant à réguler le marché ne devrait pas voir le jour avant 2019.

La loterie et les paris à la rescousse

En attendant l’ouverture du marché en ligne, les casinos souhaitent diversifier leur offre de jeux. Ils demandent notamment à ce que les paris sportifs soient légalisés. Les loteries figurent aussi parmi les nouveaux jeux potentiels qui pourraient sauver les casinos.  

image description
Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

image description
Poster votre commentaire
image description
Besoin d'aide ?

Consultez notre classement des meilleurs sites légaux

Voir le classement