Belgique : quels changements depuis la légalisation des casinos en ligne ?

Par le passé, on était fortement tenté de se rendre sur une plateforme internet pour miser de l’argent sur un ou plusieurs jeux de casino. Il faut dire qu’il n’existait aucune limite car la législation en matière d’iGaming était inexistante ! Mais dorénavant, des règlements sont en vigueur, et en Belgique comme ailleurs, la pratique des jeux de hasard en ligne est devenue plus restrictive. Nous avons décidé de faire le point sur la législation des jeux de casino en ligne dans le plat pays et sur les éventuelles évolutions à prévoir dans les années à venir. 

La législation belge sur les jeux de casino en ligne : le juste milieu ? 

Les jeux de casino étaient encore interdits en Belgique jusqu’en 2011 ! Mais depuis, une modification de la loi a été apportée pour contrecarrer la pratique illicite des jeux de hasard en ligne, activité clandestine qui s’est très nettement développée durant la dernière décennie. Mais les internautes belges ne peuvent pas miser sur n’importe quel casino en ligne. En effet, seuls les opérateurs possédant une licence (A+, B+ ou F+) délivrée par la Commission des Jeux de Hasard sont en mesure de proposer de tels services aux usagers. 

L’on notera par ailleurs que les joueurs ont l’interdiction de miser leur argent sur des plateformes ne disposant pas de la licence adéquate et/ou étant domiciliés à l’étranger. Car en effet, pour pouvoir recevoir une licence digne de ce nom, les opérateurs doivent avoir élu domicile sur le sol belge ou être partenaires d’un casino terrestre implanté en Belgique. Globalement, la législation belge sur les jeux de hasard en ligne est donc moyennement souple si on la compare à celles d’autres pays. Reste que si les joueurs belges ne peuvent parier sur des sites offshore, ils peuvent quand même jouer à n’importe quel jeu sur un casino en ligne sous licence.

Comparaison avec les autres pays : la Belgique se situe entre les deux

Tandis qu’en Belgique on a également pris des résolutions pour protéger les joueurs (limitation des mises en argent réel, contrôles d’identité stricts, vérification intensive de l’âge du joueur, etc.), la loi est plus sévère chez certains de nos voisins. En France, par exemple, les casinos en ligne sont tout bonnement interdits, sans compter que les Français ne peuvent pas non plus jouer sur un casino online étranger…

La législation la plus souple en matière de casinos en ligne est probablement celle canadienne : là-bas, les casinos en ligne locaux sous licence et leurs concurrents étrangers se battent à armes égales et le consommateur est le seul à juger de la véracité de telle ou telle adresse web. Pour finir, il existe aussi des zones dites « grises », à l’image du Luxembourg : tandis qu’aucun casino en ligne n’est en activité sur ce marché, les résidents de l’un des plus petits pays de l’UE peuvent tout de même se rendre sur des plateformes étrangères pour jouer au blackjack, au craps ou aux machines à sous en ligne.

image description
Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

image description
Poster votre commentaire
image description
Besoin d'aide ?

Consultez notre classement des meilleurs sites légaux

Voir le classement